L’église

L’église Saint Martin, officiellement datée du XIIième siècle suscite bien des interrogations. Elle est inscrite sur la liste complémentaire des monuments historiques. Sa construction et son style d’église romane, pourraient dater de l’an mille (présence d’évêques et de croisés). Elle pourrait avoir été reconstruite sur les restes d’une chapelle pré-romane du Vième ou VIième siècle. A son sommet tinterait la plus ancienne cloche de France !

Des pillages ont eu lieu, aussi la commune a fait don au Musée de Digne des pièces les plus prestigieuses restant.

Sa réhabilitation est un projet de longue haleine, très coûteux et dépassant de beaucoup le budget de la commune. Ainsi, elle se détériore d’année en année au grand désarroi des habitants et des élus.Le projet de restauration a été repris et un appel d’offres sera lancé en 2019.

Les Chapelles

À l’église paroissiale Notre Dame de l’Assomption, sous le vocable Saint Martin, il convient d’ajouter :

  • La pittoresque chapelle Saint Michel (du XIIième siècle) du cimetière, aujourd’hui désacralisée et tenant lieu de salle culturelle (expositions, concerts, conférences, spectacles)…
  • La chapelle Notre Dame de Santé (ex Notre Dame des Œufs), qui ne s’ouvre qu’une fois l’an le 15 août pour la fête de la Vierge, laissant le soin de découvrir plus bas le village, au-delà des champs de lavandes et d’un horizon infini.
  • La chapelle des Ajoncs, située au hameau.

Il existe d’autres chapelles sur la commune, écroulées ou en ruines, comme au Prés-Clos, à Ensalès et sur la Plaine du Cade.